A Place of Comfort and Cheer (French)

Mar 23, 2013

Print Friendly
J’ai été membre de HRS pour plus d’une décennie, mais, avec longues heures de travail et un trajet épuisant, ma participation se limitait à contributions monétaires et leur participation à des événements spéciaux. Ce n’est que le siège national de l’HRS et abri a été établi que j’ai pu augmenter mon implication. Je me souviens assis sur le sol, écouter les plans de ce que le lapin centre « allait être ». Pour moi, l’endroit ressemblait spacieux, mais terne et bureau-like. Peu à peu le refuge se transforme en un tel lieu de bonne humeur, j’ai maintenant hâte de mes visites hebdomadaires.
Il est remarquable de la vitesse à laquelle on apprend à connaître les lapins du refuge en tant qu’individus. Le premier lapin, Adam, est arrivé au refuge débordant d’énergie et de la personnalité. Au cours de son séjour avant son adoption, il pousserait son nez à travers le treillage de son enclos à toucher, renifler ou goûter quoi que ce soit fourni par. Timide liberté, anciennement un lapin de laboratoire, a commencé à faire confiance à ceux qui ont offert une touche douce et légumes verts frais. Lucy a tenté de contrecarrer les avancées de la Herbie peu jamais amoureuse. Dylan Young et Inya semblait grandir devant mes yeux. Ours en peluche et Suzanne Plushette coller rapidement avec les gens et a demandé à câliner.Adoptants d’un grand nombre de nos « diplômés » ont écrit pour parler de la vie de leur lapin. Nous étions si heureux d’entendre cette timide et bien rangée Priscilla avait trouvé un lapin, un ami et un foyer aimant. Que Trixie est un centre de divertissement à domicile un-bun pour sa nouvelle famille. Que Rocky, une fois tellement déprimé par la perte de ses cendres, est soulevant ses talons et connu comme le « rock star » à son domicile.
Comme bénévole, j’ai également eu le plaisir d’organiser des déjeuners de printemps réunissant bénévoles au centre lapin deux jours de week-end en mai. Les déjeuners a duré jusque dans l’après-midi, pour une fois les gens de lapin se rassemblent, il est difficile de nous faire arrêter de parler. Nous partageons la joie de vivre avec les lapins et des conseils et des suggestions pour l’amélioration des soins pour nos lapins.
Au centre, j’ai eu l’occasion de parler avec les gens qui cherchent des informations sur les lapins comme animaux de compagnie. Une seule personne envisageait sérieusement d’abandonner son lapin. Nous avons discuté de sa situation et j’ai fait un voyage à son domicile. Informations écrites, coupure d’ongle d’orteil bunny, suggestions à propos de diète et comment organiser les quartiers de son lapin fait son sentiment qu’elle pourrait garder son lapin. Pas tous les problèmes sont résolus si facilement, mais il est gratifiant de sentir que vous pouvez aider les gens qui veulent le meilleur pour leurs lapins.
Mon horaire de travail peut compliquer ma vie encore une fois, mais j’espère que j’aurai toujours temps de faire du bénévolat à HRS. Je recommande fortement ce à d’autres même si le temps ne permet que quelques heures par mois. Je me sens les récompenses dépassent largement l’effort. La semaine dernière je me suis retrouvé dans la position d’avoir besoin de confort des amis HRS. J’ai perdu mon lapin bien-aimé de 8½ ans, Penny et avait le cœur brisé. Dans certains endroits la réponse aurait pu être « elle était juste un lapin. » Mais voilà le groupe de gens qui savaient exactement comment je me sentais et qui a fait des merveilles pour me consoler. Plus tard j’ai fait mon tour d’une pièce de l’habitat à l’autre, dire bonjour à mon compagnon à quatre pattes. Un trio de bébés lapins, moka, Latte et Java, ne pouvait pas attendre pour sortir de l’exercice. Comme ils couraient et « dansé » en bas du couloir-faire trébucher près de moi – je me suis senti un sourire revenir à mon visage et rire alléger mon cœur.
par Carolyn Mosher
Translated by Mary Orban